Qui êtes-vous ?

Ma photo
Né il y a quelques années, no 2 n'a pas dormi pendant 19 mois, se réveillant chaque nuit. Ceci coïncida avec mes trajets à Zürich (réveil à 4h15 chaque mardi). Un collègue a noté ma tronche de déterré. La première chronique était née.

jeudi 17 septembre 2015

Le retour du jeudi

Encore un bon matin: les CFF sont à l'heure!

Bon il faut rétablir un minimum de bonne foi, ami lecteur, dans ces chroniques ou ces brèves de qualité... Les CFF ont été relativement bon cette semaine: peu de retard hormis hier (ce qui m'a permis de chopper le train, c'est louable) et surtout, à l'heure ce matin.

Il n'y a rien de plus sympa pour l'ami matinal et primesautier, que d'attendre sous une pluie battante, mal protégé par un parapluie trop petit, que ses godasses finissent d'être ruinées et son pantalon détruit, pendant qu'une voix synthétique annonce que le train à un retard indéterminé, suite à un problème (notez la pertinence du propos: là le train est en retard en raison d'un problème. Ce qui veut dire implicitement que les autres fois le train est en retard soit sans raison, ce qui est inquiétant, soit volontairement, juste pour faire chier, ce qui confirme que les CFF sont méchants et nous en veulent!)...

Attendre sous une pluie battante un train dont on a même pas l'heure probable d'arrivée, avec d'autres trains qui passent sans cesse à plus de 150km/h (histoire de s'assurer de la bonne répartition de l'eau sur tout le costume: ce serait dommage qu'il n'y ait que le bas du pantalon de foutu), avec 100 personnes qui s'abritent sous un toit prévu pour 62 et un abri clos prévu pour 10...

Quand les CFF et les météorologues frappent ensemble, le résultat est redoutable!

Bonne journée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire