Qui êtes-vous ?

Ma photo
Né il y a quelques années, no 2 n'a pas dormi pendant 19 mois, se réveillant chaque nuit. Ceci coïncida avec mes trajets à Zürich (réveil à 4h15 chaque mardi). Un collègue a noté ma tronche de déterré. La première chronique était née.

lundi 7 mars 2016

69 - L'art d'être grand-père... indigne !

Amis des questions de merde et de la franchise, bonsoir !

Comme déjà mentionné, ami lecteur et surtout toi, jeune futur père, lorsqu’il s’agit de garder les punks, ça ne se bouscule pas au portillon… Surtout si tu as plus de trois enfants, insupportables (comme tous les enfants !), mal élevés (c’est les tiens…), bruyants (c’est des enfants !) et porteurs de moult maladies et infections (encore une fois, c’est des enfants !). Les grands-parents peinent à dissimuler leur intérêt : « avec vos enfants, on est deux fois contents : lorsqu’ils arrivent et lorsqu’ils repartent ! Surtout lorsqu’ils repartent ! »… mais qui pourrait leur en porter ombrage !?

Observons les faits attentivement… Abyssus abyssum invocat ! (Ca ne veut rien dire dans ce contexte, mais en latin ça sonne toujours mieux quand on en a gros sur la patate…)

Tu as eu un moment de faiblesse, une absence, un oubli, peut-être trop bu… enfin bref, la chair est faible et tu as fini par céder (forcément, qui voudrait s’encombrer volontairement de quelque chose qui va faire du bruit, t’empêcher de dormir, ruiner ton intimité et les formes de Madame, voire les tiennes, piquer tes affaires, les casser, abimer ta bagnole, ruiner ta maison, ta chemise, ton plus beau costard, mâchouiller tes chaussures à 800.-, vomir dans ta voiture toute neuve ou sur tes vêtements, t’obliger à troquer ton splendide coupé sportif contre un break honteux ou, bien pire, un bus, uriner sur ton lit et/ou la moquette et bien plus de cataclysmes (non, jeune innocent, le terme n’est pas exagéré, loin de là !) pendant au moins 18 ans…) : Madame est grosse…

Note pour le futur père : si tu tiens à la paix du domicile, la quiétude de ton ménage ou, plus pragmatiquement, à ta vie, évite de dire à Madame, qu’elle est en cloque, a un polichinelle dans le tiroir ou qu’elle est grosse, surtout si elle tient à la main le rouleau à pâte en marbre reçu lors de votre mariage (probable cadeau de belle-mère mal intentionnée…), un pistolet pneumatique à clous, une clé à molette XXL, un maillet de 500kg ou un quelconque objet contendant qu’elle pourrait te jeter… souviens-toi que Madame n’a pas d’humour, surtout lorsque cela touche à certains sujets !

Tu te réjouis naïvement, forcément tu n’as pas encore d’enfant, tu peux encore idéaliser cette aventure dans laquelle tu t’es inconsciemment jeté à corps perdu… Tu penses que ce sera chouette… Tu te vois enseignant toute les choses importantes de la vie à junior : quelle équipe de rugby aimer, comment ouvrir une bière avec un briquet, écrire son nom dans la neige en urinant (il faut savoir aussi le former aux choses classes et essentielles !), comment confectionner un maillot de bain en macramé, bricoler dans la maison, cautériser une plaie conséquente du bricolage au briquet, faire un feu, tu pourras lui prêter ta collection de Victor Hugo… ou de Tintin, suivant ta culture… Toute cette complicité touchante te donne envie de voir junior au plus vite…

Or, passé cette liste exhaustive de bon moments, force est de constater que tu as oublié, malheureusement, qu’à cette liste d’avantages est attachée une immense, énorme, que dis-je énorme, interminable liste d’emmerdements étonnamment passés sous silence par les livres et autres documentations en ligne sur le sujet… Ah les fourbes, la désinformation coupable qu’ils pratiquent est la cause de bien des maux, abandons ou désamours, voire de l’apparition des boites à bébés dans certains hôpitaux !

Là, futur père, il te faut malheureusement nous faire pleine et entière confiance : tu vas morfler, prendre cher, très, très, très cher, souhaiter mourir, souhaiter ne pas être né… bref, ça ne sera pas une sinécure, ça sûrement pas !

Donc, mettons-nous un instant, pour l’exercice, à la place d’un grand-père : il a survécu aux affres de la paternité, enduré la jeunesse, puis l’adolescence (probablement la tienne !). Miraculeusement, il est parvenu à se débarrasser de son ou ses enfants… Ce n’est pas pour s’occuper des tiens, fussent-ils beaux et intelligents, surtout si le grand-père se trouve concomitamment être ton père, qui est donc parfaitement conscient que ton éducation a été bâclée, que tu es un casse-couille de compétition, que ça a dû passer génétiquement à tes enfants, surtout que Faustine-Marie-Charlotte, ta chère et tendre, n’est pas la moitié d’une chieuse, enrichissant encore un patrimoine génétique qui n’en demandait pas tant… Bref, le grand-père qui s’est réaccoutumé à la liberté, au calme, à la détente et l’indépendance, n’est pas spécialement motivé à l’idée de recevoir tes rejetons…

Dans le meilleur des cas, pense-t-il, ils vont finir trafiquants de drogue (pas si mal : il y a toujours de la demande, jamais de crise, ils auront une Lamborghini vert fluo avec des jantes de 30 pouces qui tournent et sont chromées ou dorées, des chaines en or autour du cou, des pistolets dorés, assortis aux dents en or, votre belle-fille sera une bimbo siliconée qui passera sa journée dans un jacuzzi à attendre junior avec ses copines… Le bon côté : pour ton anniversaire ou Noël junior t’offrira des liasses de dollars couverte de sang ou de coke, on ne peut pas tout avoir !) ou délinquant… tant qu’il ne finit pas dans une banque, il a un avenir et ce n’est déjà pas si mal !

Bref, le grand-père qui s’est réaccoutumé à la liberté, au calme, à la détente et l’indépendance, à une maison avec de beaux objets, meubles et de belles finitions, n’est pas spécialement motivé à l’idée de recevoir tes rejetons et de ruiner tant d’efforts, en perdant 10 ans de vie en hurlements et insultes diverses…

Il est à prévoir, en toute logique, que, toi aussi jeune père, très probablement, un jour ou l’autre tu finiras par être grand-père. Mais pas de panique, Le Père est là pour te prodiguer ses bons conseils et t’aider dans cette adversité ! Donc junior veut venir avec Hilgue-Bernadette, son épouse, déposer ses petits, adorables, irrésistibles, extrêmement bruyants et hyperactifs chieurs pour le weekend…

Variante numéro 1 : tu ouvres la porte en tenue d’Adam, dans ton plus simple appareil, et te lance dans une diatribe visant à expliquer à junior qu’Anne-Gertrude et toi avez découvert les bienfaits de la randonue et souhaitez revoir vos priorités après vous être débarrassé du superflu… Une locution latine ou une citation de Victor Hugo (San Antonio peut éventuellement marcher, compte-tenu de l’ignorance crasse de junior en terme de littérature du 19ème siècle..) Hilgue-Bernadette étant prude, en plus d’être une chieuse, vous venez, au passage, de vous libérer pour les 14 prochains Noëls et ça c’est cadeau ! Léger point négatif, si Oussama-Gerhardt, votre voisin, sonne juste avant l’arrivée de junior pour vous emprunter votre visseuse Hilti, tenter de vous racheter votre Dyson ou pour votre lampe de poche à panneaux solaires, et que tu lui ouvre nu comme un ver, il te faudra probablement déménager, mais on ne fait pas d’omelette sans péter des bœufs !

Variante numéro 2 : tu rends Fridolin (l’ainé) et Brenda-Domitille (la petite dernière) bourrés et puant la vinasse. Si tu as l’occasion de descendre un cuby de rouge qui tache avant, de te gargariser à la Vodka et de fumer un fantastique cigare Churchill Romeo Y Julieta avant que ton fils ne débarque pour reprendre ses punks, cela peut contribuer à minimiser la probabilité de revoir tes petits-enfants avant leur majorité… Inconvénient : tu risques finir aux alcooliques anonymes, à la suite de la dénonciation à la brigade des mœurs par junior, ton propre fils, la chair de ta très chère, le monde est décidément une jungle : homo homini lupus et ça fait très mal !

Variante numéro 3 :  tu rends Kévin et Artaxerxès à l’heure, coiffés et calmes. Ils semblent juste un peu fatigués, nerveux, sont de temps à autre parcourus de tremblements ou tics du visage, mais sont heureux et ont adoré leur séjour chez toi ! Tu es allé voir Alien et Natural Born Killer (pour les plus vieux d’entre mes lecteurs, pour ceux nés après 1980, vous avez déjà la jeunesse, vous ne méritez pas de tout comprendre !) à la séance de 23h30, les punks ne vont pas redormir normalement sans faire de cauchemars pendant 6 mois, ils ont mangé chez McDo et des bonbons toute la journée, à volonté… Il est peu probable que les parents vous les confient prochainement. Il n’est pas exclu que l’ambiance familiale soit un tantinet plus fraiche pendant quelques temps, mais on n’attrape pas des guêpes avec des carottes rapées!

Variante numéro 4 : après réception d’Euzèbe, Messie et Jazaune, tu appelles ton rejeton toutes les 6,5 à 18 minutes pour lui dire à quel point ses rejetons sont décevants, mal élevés, incapable de se débrouiller tout seuls, empotés, pleutres et j’en passe et des meilleures (merci au dictionnaire de synonymes en ligne, chercher les synonymes de raté, benêt, mal élevé, mufle, impudent, …). Normalement, passé deux heures, junior revient vous mettre sa main sur la gueule, avec votre belle-fille en pleurs à ses côtés, jurant qu’elle va vous abandonner dans un home pour personnes âgées au Nigéria tenu par des anciens tortionnaires désœuvrés et qu’elle ne paiera pas les factures, ou paiera cher pour qu’ils vous travaillent au chalumeau ou au Morgenstern… Ses mots dépassant sa pensée, probablement les émotions renflouées ou mal gérées, le manque d’humour : elle ne sait pas prendre sur elle et n’a aucun recul… De toute façon vous préfériez la copine précédente de votre fiston, celle qui était belle, bien foutue, plutôt bien élevée et vous draguait…

Enfin tu l’as compris, jeune père, le passage de père à grand-père permet de faire enfin tout ce que tu n’as pas pu faire depuis que tu as des enfants : voyager, aller dans de beaux hôtels sans te soucier des cris de tes punks ou qu’ils se noient dans la piscine à débordement, visiter des musées et expositions de peinture, sans craindre que ta fille ne décide, elle aussi, de faire comme Van Gogh (note pour tout jeune ou moins jeune père qui souhaite hardiment exposer ses enfants tôt à la culture, expérience faite, un sédatif léger ou une assurance à couverture très large et très élevée est souhaitable pour passer un moment détendu… en cas d’incertitude quant à ton assurance, choisir des expositions de croûtes sans valeur, c’est plus sûr !), aller voir des films violents ou d’action, sans dessins animés ou personnages qui risquent de te donner envie de te suicider après moins de 6 minutes, reprendre le ball-trap, fréquenter des boîtes à filles, la randonue, regarder la télé toute la journée en caleçon ou jogging, jurer toute la journée, boire et fumer sans qu’on te fasse des reproches, et surtout quelque chose de nouveau que tu n’as plus refait depuis 20 ans : dormir jusqu’à midi !!!!!!!!!!

Bon, je ne peux pas te laisser tant d’espoir sans doucher rapidement ton enthousiasme (légitime !) : tu es parti pour 20 ans d’emm… de bonheur avec tes punks, ça part naturellement à partir de la naissance du dernier, donc si tu prévois d’en faire 24, tu n’es pas sorti de l’auberge !

Pour le moment, il faut gérer… Numéro 5 nous a refait une gastro, assez drôle, avec 2-3 jets de vomi bien cadrés (félicitations du jury à junior pour le flingage de la poussette (Madame avait fini par la ravoir récemment du dernier vomi, après démontage complet…), une jambe gauche (Madame venait de me dire qu’il était guéri et que ça allait être du gâteau… il a fait ça juste au moment où je devais partir, naturellement…). Ça donne des échanges WhatsApp qui mériteraient d’être publiés :

« Ta remarque sur la fin de la chiasse de junior s’avère un tantinet prématurée…

J’ai dû brûler le pantalon de junior, son body, ses chaussettes et sa couche sur le barbecue (j’avais peur de pourrir la cheminée et que nous mourrions de froid plutôt que d’oser rallumer un feu !). Après la douche, j’avais pu sauver le deuxième pantalon en chopant numéro 5 avant qu’il ne s’assoie (merci les réflexes du Père ! Alliés à son ouïe fine et un odorat canin, ce fut déterminant !).

Comme il ne voulait pas boire son biberon normolytoral – primperan, je lui ai donné deux immodium lingual adulte, qu’il a semblé bien aimer. Ça devrait calmer ses écoulements nauséabonds pendant quelques mois.

Je n’ai en revanche pas pu déterminer si l’odeur des chaussons était d’origine ou s’ils avaient aussi été touchés. Bref pour le repas chez ta mère, je serai à la bourre et vais prendre quelques couches : si tu mets une 6 par-dessus sa 5 actuelle, ça déborde moins… »

Merci à mes lecteurs innombrables et fidèles de ne pas appeler une nouvelle fois la protection de l’enfance, je n’ai pas donné d’immodium à junior, après maintes hésitations, et suis toujours sous enquête de la PDE suite à une chronique incomprise.

Avoir des enfants n’est pas qu’un bonheur quant aux maladies, virus, blessures et autres maux contagieux et sales qu’ils apportent… C’est aussi une franchise et des questions constantes : Maman c’est quoi un champ magnétique ? (numéro 4 à 3 ans) Maman, si on met un pantographe de plus, il va plus vite le TGV ? (le même à 3,5 ans, note pour plus tard : lui mettre des émissions cons au lieu de C’est Pas Sorcier, plus facile à gérer…). Madame : Tu peux me dire si mon rimmel à coulé ? Je ne vois rien que tes cernes ! Papa, ça coûte combien un Airbus A320 ? Ca pèse combien une maison ?




Heureusement, jeune père, tu peux toujours taper sur tes enfants ou sur ton ordinateur pour aller quémander des réponses auprès de la mine qu’est internet ! Que ferais-tu sans la technologie omniprésente, ces chroniques et l’aide des internautes ? Nous n’osons y songer !

Tu as beau tout prévoir, choisir avec amour ton matériel dans les gammes professionnelles, c’est plus solide, le chérir et l’entretenir, il arrive malgré toutes tes précautions des moments difficiles, pénibles, de solitude et d’abandon… La panne !

Ça devait arriver, avec la fatigue, l’usure, l’emploi quotidien… La brosse de notre Dyson est décédée… J’en profite, une nouvelle fois, pour louer Boby Dyson, l’inventeur de l’aspirateur sans fil éponyme, pour son œuvre ! C’est émouvant de connaître quelqu’un qui a autant œuvré pour la paternité, ou plus largement pour le bien des pères, à travers le monde et les siècles, de manière totalement altruiste… ou presque ! Il m’a fallu donc commander une nouvelle brosse motorisée, tout en démontant l’existante pour la réparer afin de la faire durer un peu plus… Je trouve que la simple mention de la marque Dyson dans ces lignes devrait suffire à ce qu’ils me sponsorisent en m’offrant une dizaine d’aspirateurs sans fils et un chèque de 4 millions de dollars… Je vais les contacter pour en parler…

Il a aussi été nécessaire d’investir massivement : la tondeuse à cheveux qui arrachait plus qu’elle ne coupait les cheveux, faisant fuir les punks mâles de la maison en hurlant à la simple évocation de couper les cheveux, a été avantageusement remplacée par un modèle professionnel à moteur linéaire… Sur demande je reviendrais sur les qualités du moteur linéaire par rapport à son vil cousin le moteur traditionnel, mais je souhaite garder cette chronique abordable techniquement au plus grand nombre et préfère attendre avec impatience une question de junior sur le sujet… Il faut juste retenir que c’est tellement mieux et que ça ne tire quasiment plus les cheveux, un véritable bonheur ! Ok, le petit défaut c’est que ça coupe tellement bien qu’il faut maintenant planquer ses oreilles sous peine d’avoir un profil Spockesque…

Au moment de refermer cette rubrique, nos pensées vont tout naturellement vers les équipes internationales qui ont cherché pendant des années à démontrer la présence des ondes gravitationnelles, construit des outils incroyables pour finir par valider leur théorie… Dans votre quotidien pénible, épuisant, horrifiant, usant pour les nerfs, c’est un véritable réconfort de savoir que la science avance !

Sérieusement, je suis content et très fier pour eux, mais inquiet : avec les ondes gravitationnelles nous allons compléter nos connaissances des trous noirs… Numéro 2 va pouvoir confirmer ses pires craintes quant à leurs existences et au risque qu’ils représentent pour notre frêle terre… De délicieux moments en perspective !

Bonne semaine et reposez-vous, vous avez l’air au bout du rouleau… Encore 17-18 ans et vous pourrez souffler !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire